Portal : Science, [patate] et jeu vidéo

1001100102

Neuf

Portal est-il le jeu vidéo parfait ?
Rares sont les titres qui ont su à ce point atteindre l'équilibre entre gameplay et narration. Avec ce livre, Eva Cid mène minutieusement l'enquête pour tenter de répondre à cette question.

Avec l'entretien inédit de Nicolas Johan, speedrunner.

Plus de détails

19,90 € TTC

Fiche technique

Date de parution Novembre 2017
Auteur Eva Cid
Nombre de pages 278
Format 145 x 195 mm
Couverture Souple, impression couleur, pelliculage mat et vernis sélectif
Impression Noir et blanc

En savoir plus

«  Vous vous rappelez quand la plate-forme s'ouvrait sur le brasier – je vous ai dit  : “Au revoir“ et vous avez dit  : “Dans vos rêves“ – et que je faisais semblant de vouloir vous tuer  ?  », susurre GLaDOS, l'infâme intelligence artificielle aussi narquoise que dangereuse tandis que nous tentons désespérément de nous évader de l'effroyable complexe de recherches d'Aperture Science. Au cœur de l'immense laboratoire, nous ne sommes rien d'autre qu'un petit rat évoluant dans un dédale sans fin, en quête d'une issue qui mettra un terme à tous ces tests mortels. Et pourtant, souhaitons-nous vraiment terminer ce puzzle infernal  ? Ne nous fournit-il pas le plus grand des plaisirs depuis que nous savons manier un clavier, une souris, un pad  ?

Portal est-il le jeu vidéo parfait  ? Rares sont les titres qui ont su à ce point atteindre l'équilibre entre gameplay et narration. Le level design de la pépite de Valve est une réussite totale en ceci qu'il parvient à doser la difficulté et la progression avec une efficacité redoutable. Quant à l'histoire de Chell, de GLaDOS, de Cave Johnson et d'Aperture Science, il s'agit probablement du casse-tête le plus difficile et le plus passionnant à résoudre. Avec ce livre, Eva Cid mène minutieusement l'enquête pour tenter de répondre à cette question de la perfection.

«  Vous et moi, nous avons dit des choses que vous allez regretter. Mais nous pouvons, je pense, mettre nos différends de côté. Pour le bien de la science. Sale monstre.  »

Avec l'entretien inédit de Nicolas Johan, speedrunner.